Le Football dans l'histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Football dans l'histoire...

Message par Ujcoe le Mer 2 Sep 2009 - 13:24

Une idée très sympa de l'Equipe, qui permet ainsi l'ouverture d'un topic... Du moins, je pense...

Article I... Il date de hier...

Heureusement, la Coupe...
1er septembre 1939, l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie déclenche la Seconde Guerre mondiale. Le football d'Europe, comme le continent tout entier, entre dans les ténèbres. Notre site les revisite, 70 ans après. Aujourd'hui : la France.
Les Marseillais posent avec le trophée de la Coupe de France -édition 1943- après leur victoire contre Bordeaux (4-0). (EQ)


Tout va très bien, Madame la Marquise ! Professionnel depuis moins de dix ans (1932), le foot français vient d'organiser la Coupe du monde 1938, la troisième de l'histoire. Malgré du retard à l'allumage (les stades, déjà) et une élimination en quarts (par l'Italie, future championne), son succès populaire a gonflé le public autour des seize terrains de Division 1. L'Auto, l'ancêtre de L'Equipe, chronique fiévreusement la course au titre 1939, décroché lors de l'ultime journée par le FC Sète devant Marseille et le Racing Paris ; un Vélodrome tout neuf acclame Larbi Ben Barek, attaquant marocain et international français ; à Colombes, les Titis bringuent après la victoire des Parisiens en Coupe de France. Mais Hitler débranche Ray Ventura.
La Coupe réconforte

Privé des joueurs en uniforme, le Championnat reprend mollement pendant la «drôle de guerre», puis les Panzerdivisions dribblent la Ligne Maginot au printemps 1940 et il n'est plus question de jouer les derniers matches. Le professionnalisme est bientôt aboli par le régime de Vichy, les transferts supprimés et le Championnat, morcelé en deux voire trois zones, perd son crédit sportif. L'équipe de France refait bien surface début 1942 pour quelques sorties contre des pays neutres (Suisse, Espagne, Portugal), mais c'est auprès d'une belle plante de vingt-cinq ans que les tribunes se consolent : la Coupe de France. La finale 1943 bat un record de recette : c'est Marseille - Bordeaux... (Voir encadré)
Des joueurs «moniteurs»

Entre la Bataille de France et la Libération, les "footballeurs de l'ombre"* font avec les moyens du bord. Les clubs n'hésitent pas à se prêter des joueurs le jour même du match si une équipe se présente en sous-effectif. Il y a aussi des décisions baroques, comme ce championnat d'équipes régionales imposé par le Commissariat aux Sports qui fusionne des clubs éloignés et transforma les footeux en «moniteurs». La guerre est aussi l'occasion de rapprochements consentis, celui notamment des frères ennemis lillois pour fonder le LOSC, auteur du doublé Coupe - Championnat quand l'été fut revenu. - J.LB

* Voir La Fabuleuse histoire du football de Jean-Philippe Rethacker et Jacques Thibert (La Martinière, 1996 - Minerva 2003).

OM - BORDEAUX, DÉJÀ CHAUD La finale de la Coupe de France 1943 se joue deux fois, sur fond de bras de fer entre le comité fédéral et le commissaire (ministre) aux sports de Vichy, le colonel Pascot. Le 9 mai, au Parc des princes, Marseille et Bordeaux se neutralisent (2-2), il faut donc rejouer. Surprise trois jours plus tard : l'OM pose une réclamation à propos des licences des Bordelais et réclame la victoire. La Fédération vérifie, identifie un joueur non qualifié et sanctionne les Girondins : à Marseille le trophée. Mais l'affaire n'en reste pas là : le Colonel Pascot passe outre la décision fédérale et fait rejouer la finale, largement gagnée par Marseille le 22 mai (4-0). L'OM attendra vingt-six ans pour remporter une autre finale (2-0). Son adversaire en 1969 ? Bordeaux !


Dernière édition par Ujcoe le Dim 13 Sep 2009 - 9:37, édité 2 fois

_________________________________________________

Ujcoe
Assistant forum

Nombre de messages : 8613
Age : 90
Localisation : Un endroit sur la terre... Ou peut-être ailleurs... Je ne sais plus...
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par Ujcoe le Mer 2 Sep 2009 - 13:30

Article II... Celui d'aujourd'hui... L'Angleterre...


«Blitz» sur les stades
Le 1er septembre 1939, l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie déclenche la Seconde Guerre mondiale. Le football d'Europe, comme le continent tout entier, entre dans les ténèbres. Notre site les revisite, 70 ans après. Aujourd'hui: l'Angleterre.
Highbury a été réquisitionné pendant la Seconde guerre mondiale et a servi d'abri pendant les raids sur Londres.


A peine commencé, déjà fini. Le Championnat anglais est arrêté le 6 septembre 1939 après seulement trois journées et les contrats des joueurs sont suspendus. Blackburn et Sheffield United, promus à la fin de la saison précédente, attendront sept ans pour retrouver la First Division, l'ancêtre de la Premier League. Les clubs, privés de nombreux joueurs appelés sous les drapeaux, doivent se contenter d'épreuves régionales sans réelle valeur sportive. Arsenal, dont neuf Gunners perdent la vie au combat, remporte trois Ligues de guerre Sud en 1941, 43 et 44. Dès le début du conflit, deux équipes s'enrôlent collectivement: Bolton et West Ham.
Bombe incendiaire sur Highbury

Le «Blitz» («éclair» en allemand) tue 15.000 civils en Angleterre entre septembre 1940 et mai 1941. Une photo de cette période montre un soldat surveillant le ciel pendant un match à Charlton. En mars, un bombardement détruit Old Trafford, obligeant Manchester United à trouver refuge à Maine Road, le stade de City. Celui d'Arsenal, Highbury, a été réquisitionné et sert d'abri pendant les raids sur Londres. Il est à son tour frappé par une bombe incendiaire. Tottenham donne alors asile à son grand rival à White Hart Lane... où l'une des tribunes fait office de morgue pour les victimes de la Luftwaffe. Mais, quand ils ont lieu, les matches attirent les foules.
Angleterre - France : 2-2

Comme en France, les similis championnats disputés en Angleterre pendant la guerre n'apparaissent pas au palmarès des clubs. Everton a remporté le dernier titre avant les hostilités, en 1939, son voisin Liverpool gagnera le premier de l'après-guerre, en 1947. Quant à la sélection, elle rejoue à Wembley le 26 mai 1945, date historique pour l'équipe de France, première nation continentale à tenir l'Angleterre en échec sur son sol (2-2). Ce résultat, dûment référencé par la FFF, est en revanche absent de l'historique de la FA. Peut-être parce que l'arbitre, M. Reader, était... anglais. - J.L.B.
GUERRE ET FOOT EN EUROPE

Sept ans: le Championnat d'Angleterre est l'épreuve européenne la plus longuement interrompue pendant la Deuxième Guerre Mondiale. En France, six saisons sont vierges de tout palmarès, sauf en Coupe. En Italie, aucun titre n'est décerné en 1943-44 et 1944-45, années du débarquement allié en Sicile et de la chute de Mussolini. En Allemagne, les titres acquis pendant la guerre, dans un championnat élargi à l'Autriche annexée, restent sur les tablettes, y compris celui du Rapid Vienne, champion 1941. La saison 1944-45 ne va pas à son terme et la compétition s'interrompt jusqu'en 1947. En Espagne, le championnat, stoppé par la guerre civile (1936-1939), a repris en août 1939, quelques jours avant l'invasion de la Pologne.

_________________________________________________

Ujcoe
Assistant forum

Nombre de messages : 8613
Age : 90
Localisation : Un endroit sur la terre... Ou peut-être ailleurs... Je ne sais plus...
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par dassaev le Mer 2 Sep 2009 - 18:38

très instructif, merci !

dassaev
Elite
Elite

Nombre de messages : 237
Equipe : AS.Balloches
Date d'inscription : 12/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par Ujcoe le Jeu 3 Sep 2009 - 11:52

«Match de la mort» à Kiev

Le 1er septembre 1939, l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie déclenche la Seconde Guerre mondiale. Le football d'Europe, comme le continent tout entier, entre dans les ténèbres. Notre site les revisite, 70 ans après. Aujourd'hui : l'Ukraine.


Des terrains de foot aux camps de la mort. Kiev, la capitale ukrainienne, tombe en septembre 1941, trois mois après le début de l'opération «Barbarossa», l'invasion de l'URSS par le IIIe Reich. Un boulanger d'origine allemande, supporter du Dynamo Kiev, reconstitue l'ossature de l'équipe dispersée par les combats et obtient de l'inscrire au championnat d'opérette créé par un collaborateur pour distraire les garnisons. En août 1942, le FC Start, dont la plupart des joueurs ont participé à la défense de la ville un an plus tôt, a déjà gagné sept matches consécutifs contre des équipes de soldats allemands, roumains et hongrois. Si la suite de son histoire varie selon les sources, son issue est toujours cruelle.
Klimenko humilie la Luftwaffe

Sourds aux menaces de la Gestapo, inquiète de l'écho populaire de cette forme de résistance, les Ukrainiens ridiculisent une équipe d'aviateurs de la Luftwaffe lors d'un huitième match pourtant truqué par l'officier SS désigné comme arbitre. Ce 9 août, le FC Start gagne, comme d'habitude, mais il défie aussi ouvertement l'occupant. Les joueurs refusent de rendre le salut nazi. Mieux, ou pire: alors que les Ukrainiens mènent 5-3 à quelques minutes de la fin, le défenseur Oleksey Klimenko dribble le gardien allemand mais au lieu de pousser le ballon dans le but vide, il lui tourne le dos et tire en direction du rond central ! Le pied de nez de trop.
Raflés, torturés, assassinés

Sous divers prétextes - délinquance, sabotage, espionnage -, le onze ukrainien est raflé peu après un ultime succès. Un joueur meurt sous la torture. Trois autres, dont Klimenko, sont assassinés en février 1943 à Babi Yar, terrain d'exécution puis camp d'extermination où près de 100.000 civils, en majorité des Juifs de Kiev, sont massacrés en deux ans d'occupation. Trois autres joueurs s'évadent et se cachent jusqu'à la libération de la ville en novembre. Le sort du reste de l'équipe est inconnu. Une sculpture commémore ce «match de la mort» au Zenit Stadium de Kiev, rebaptisé Start Stadium en 1981. -J.L.B.

PELÉ A REJOUÉ LE MATCH. En 1981, Pelé, Bobby Moore et Oswaldo Ardilès prêtent leur concours à John Huston pour son film Escape to Victory, l'histoire d'un match entre des prisonniers alliés et la Wehrmacht, sur fond de tentative d'évasion d'un camp allemand. Le scénario s'inspire librement de l'épopée tragique du FC Start dont se sont également saisis avant le réalisateur américain des cinéastes hongrois (1961) et soviétique (1964). «Match of the death», le récit du romancier anglais et spécialiste de l'histoire du sport James Riordan n'a pas été traduit en français.

_________________________________________________

Ujcoe
Assistant forum

Nombre de messages : 8613
Age : 90
Localisation : Un endroit sur la terre... Ou peut-être ailleurs... Je ne sais plus...
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par letisseur le Jeu 3 Sep 2009 - 15:23

C'est pratique d'avoir un historien du sport insommniaque, on en apprend des choses. Wink

_________________________________________________
letisseur FM FC V.94
http://www.flickr.com/photos/letisseur/show/
http://www.facebook.com/pages/Hattrick-Colors/300657173279915

letisseur
Graphiste/Admin

Nombre de messages : 10794
Age : 47
Localisation : Issy et pas ailleurs
Equipe : FM FC
Date d'inscription : 09/08/2005

http://www.flickr.com/photos/letisseur/show/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par Ujcoe le Jeu 3 Sep 2009 - 15:33

letisseur a écrit:C'est pratique d'avoir un historien du sport insommniaque, on en apprend des choses. Wink

lol...

Merci...

Disons que je trouve cette idée de la part de l'Equipe, très sympa... Entre un côté instructif et ludique...
D'ailleurs, la mère, lorsqu'elle voulait que je retienne ma géographie, à l'époque, au primaire, et bien, elle usait de stratagèmes footballistiques... Ainsi, elle savait que j'assimilerais mieux...

Les Jeux Olympiques aussi, aident bien... Berlin 36, Mexico 68, Munich 72, Moscou 80, Los Angeles 84, pour ne citer que quelques villes olympiques, parmi tant d'autres, et qui ont été sujettes à des idées autres que sportives...

_________________________________________________

Ujcoe
Assistant forum

Nombre de messages : 8613
Age : 90
Localisation : Un endroit sur la terre... Ou peut-être ailleurs... Je ne sais plus...
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par dassaev le Jeu 3 Sep 2009 - 18:47

wow!
je savais pas que le film à nous la victoire ( en français ) était inspré de l'histoire du FC Start... je l'ai vu y a très longtemps ce film (stallone étai ds les buts)..

dassaev
Elite
Elite

Nombre de messages : 237
Equipe : AS.Balloches
Date d'inscription : 12/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par Ujcoe le Jeu 3 Sep 2009 - 19:16

dassaev a écrit:wow!
je savais pas que le film à nous la victoire ( en français ) était inspré de l'histoire du FC Start... je l'ai vu y a très longtemps ce film (stallone étai ds les buts)..

Et entre nous, ce film est une daube... A part, certains moments du match, sinon, ce film ne casse pas trois pattes à un canard... Je vais dire, qu'il se regarde, mais qu'il ne faut pas en espérer plus... Un côté hollywoodien, qui gâche, et qui nous a prouvé à l'époque, que le football était européen, et non américain... Quant à Stallone, et bien, il nous a fait du Stallone...

Parmi les joueurs-acteurs, il y avait Pelé ; Oswaldo Ardiles, l'argentin de Tottenahm ; John Wark, l'écossais de Ipswich ; Bobby Moore, l'anglais ; Kazimierz Deyna, un polonais ; Paul van Himst, un belge et il y avait aussi un danois ou un suédois, dont je ne me souviens plus le nom...

_________________________________________________

Ujcoe
Assistant forum

Nombre de messages : 8613
Age : 90
Localisation : Un endroit sur la terre... Ou peut-être ailleurs... Je ne sais plus...
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par Ujcoe le Ven 4 Sep 2009 - 12:05

Le dernier volet... Dommage...

Berlin, 75e minute


Le 1er septembre 1939, l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie déclenche la Deuxième Guerre Mondiale. Le football d'Europe, comme le continent tout entier, entre dans les ténèbres. Notre site les revisite 70 ans après. Quatrième et dernier volet : l'Allemagne et l'Autriche.


Comme si de rien n'était. Alors que l'Europe du football s'éparpille devant les Panzerdivisions, le Championnat se poursuit en Allemagne où le ballon rond est devenu un relais de la propagande national-socialiste depuis l'arrivée d'Hitler au pouvoir, en 1933. L'équipe-phare des années trente, Schalke 04, incarne la «nouvelle Allemagne», bien que ses deux vedettes, Fritz Szepan et Ernst Kuzorra, soient d'origine polonaise. Après guerre, il sera reproché au premier d'avoir spolié des biens juifs et au second d'avoir été membre du parti nazi. Dans les années soixante-dix, le club renonce à donner le nom de Fritz Szepan à une rue proche de son stade mais conserve «Ernst-Kuzorra-Weg» (chemin Ernst-Kuzorra) comme adresse de son siège.
Le Prater s'en souvient

Schalke 04 est sacré six fois champion entre 1934 et 1942 et reste invaincu entre 1935 et 1939. Surprise en juillet 1941: en présence du Führer, le club de Gelsenkirchen, tenant du titre et archi-favori, est battu en finale par le Rapid Vienne, équipe autrichienne annexée au Championnat d'Allemagne, comme son pays d'origine l'est au IIIe Reich depuis l'«Anschluss» de 1938. Menés 0-3 au stade olympique de Berlin, les Viennois réduisent la marque à la 75e minute et l'emportent finalement 4-3. Encore aujourd'hui, le public du Prater, le stade du Rapid, se lève et applaudit à la 75e minute. Lors d'un Autriche - France amical en août 1998 (2-2), Lilian Thuram fut interloqué d'être ovationné pour une simple touche. Il venait de gagner la Coupe du monde, mais tout de même...
De Dresde à Nuremberg

En juillet 1944, le dernier titre attribué en Allemagne avant la défaite de l'Axe revient à Dresde. Ultime éclat pour la «Florence du Nord», presque entièrement détruite quelques mois plus tard sous les bombardements alliés controversés de février 1945. Après trois ans de suspension, le championnat reprend en 1948 et consacre le retour au premier plan de Nuremberg, cinq fois titré dans les années vingt. Coïncidence, c'est dans cette ville de Bavière qu'ont été jugés, deux ans plus tôt, vingt-quatre des principaux responsables du pouvoir nazi, accusés par un tribunal international de complot, crime contre la paix, crime de guerre et crime contre l'humanité. - JLB.
FRANZ BINDER, 1006 BUTS

Auteur du fameux but de la 75e minute avec le Rapid Vienne contre Schalke 04 en finale du championnat austro-allemand 1941, Franz Binder, dit Bimbo, revendiqua à la fin de sa carrière en 1949 la bagatelle de 1006 réalisations en 756 matches (1,33 but par match !). Ce total ferait de l'Autrichien le deuxième joueur à plus de 1000 buts, après le Brésilien Arthur Friedenreich dans les années trente, mais avant Gerd Müller, Romario et Pelé. Mais, faute d'éléments de preuve, la FIFA n'a pas homologué son décompte.

_________________________________________________

Ujcoe
Assistant forum

Nombre de messages : 8613
Age : 90
Localisation : Un endroit sur la terre... Ou peut-être ailleurs... Je ne sais plus...
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Et dans la Géographie

Message par Ujcoe le Dim 30 Mai 2010 - 18:23

http://www.lequipemag.fr/EquipeMag/Partenaires/geographie-du-foot.html

Au plaisir de bien vous amuser.

Records à battre : 50 308 points et 213 km en distance.

A vous ^^

_________________________________________________

Ujcoe
Assistant forum

Nombre de messages : 8613
Age : 90
Localisation : Un endroit sur la terre... Ou peut-être ailleurs... Je ne sais plus...
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Football dans l'histoire...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum